CPC 032

De C'est pas con !
Aller à : navigation, rechercher


Je cherchais un mot pour rendre compte de ce la nature du mnème, c'est à dire la structure mentale qui réunit les éléments/traces mémoriels indifféremennts matériels (livres, disques durs) et immatériels (mnémoniques). Dans le sens où le "mnème de Pascal" ce sont toutes les notes retrouvées par sa filleule qui les a publiées comme le livre des "Pensées de Pascal". Où l'homme intelligent d'Aristote n'est pas celui qui se souvient mais celui que se remémore car il a su organiser sa mémoire. Dans le sens de ce qu'il faut chercher à se transmettre pour que les cerveaux/machines des uns et des autres "intelligent" la même "intellition", c'est à dire ce qui leur fait sens à moindre mot. Shannon y chercherait le lieu de la négentropie de l'information.


J'appelle syllodonnées les données entre les données qui permettent de compacter les informations, et syllogies les flux au sein de la complexité qui vont réunir les prémisses pour faire éclore les sylogismes. (Attention, nous sommes ici en agorique, c'est à dire en contexte complexe n-P : n-prémisses, pas seulement en logique 2-P, ou cybernétique 1-P).


Ce concept dont je cherchais un nom nous est bougrement important puisque nous en sommes fait ! c'est ce qui demeure de nous à côté du matériel qui s'use et passe et de l'immateriel que nous n'atteigons que de temps à autre par la pensée. En y réfléchissant bien, c'est notre livre de recettes, notre petit carnet à trucs, notre savoir-faire. Un truc qui généralise l'algorithme dans l'agorique à n-tiers maillés de la réalité. Ou par exemple nous ajoutons l'expérience au savoir.


J'en suis donc arrivé peu à peu au concept du mot que je cherche c'est ce qui nous permet de "maitriser", d'assurer notre capacitation face à la diversité, de mater les oppositions et faire face au difficultés, contrôler les situations, aller au fond, passer outre au clinquant des choses. Un mot existe pour cela peu utiliser : le verbe "amatir". Rendre ou faire echec et mat, mater le réel à sa façon.


Et je me suis résolu pour le mot "maticiel", ce qui nous permet de maîtriser le materiel lié à l'immateriel et qui nous différentie en tant qu'humain, car les autres animaux et machines sont à la base des automatismes. Nous ne sommes pas des "auto", nous sommes des "ego" ... même si parfois nous le sommes un peu trop !


Ceci me conduit à mon concept majeur nouveau : l'inventaire de nos biens est de biens matériels qui se partagent, immateriels qui dupliquent et maticiels qui se ? je dirais communiquent en ce sens qu'il faut une intelligence pour les révéler. Sans sa filleule, les pensées de Pascal ne seraient qu'une pile de papiers au fond d'un vieux, vieux carton.


Pour nous développeurs réseau, je crois que les matismes sont au polylectique et aux tiers maillés de la pensée réticulaire les équivalents des algorithmes et au logiciels de la dialectique mathématique et de la pensée logique. Comment les exprimer, les encoder, les résoudre ou plutôt les émerger et trouver leurs attracteurs, ne m'en demandez pas trop. Pour nous sans doute la programmation et l'expérimentation multiagent et l'énonciations sémantique (eh! Zablo ! on en revient à Cullioli !).


Mais j'ai un mot pour un concept afine au Droit, à la politique, à la communication, à la cérébrique, à la diktyologie (la science des réseaux), à l'agorique, à la complexité, aux mathématiques, etc. etc. et qui me parle dans le cadre de la théorie des émergences ... et des émergences des émergences, qui au final est le routage sémantique sur les réseau des réseaux.


Si cela peut servir.


PS. Et puis en voulant utiliser pour mon avocat, je me suis dit que "amatériel" serait plus simple pour un inventaire de notaire.

Et voilà ! les maticiels sont amateriels.