CPC 029

De C'est pas con !
(Redirigé depuis CPC 029 - LINXOR)
Aller à : navigation, rechercher


CPC 029
LINXOR

__________

Là nous sommes dans l'exotérisme le plus ouvert ! Vous allez voir !

Depuis longtemps nous sommes dans une problématique de réseau qui ne me plait pas. L'idée générale est que les réseaux :

  • sont de « transport » alors que je les vois de tenségrité (ce que Fuller, qui a inventé le mot décrit comme « des ilots de contraintes dans un océan de tensions ».
  • que leurs liens relient des nœuds, alors que l'on peut aussi dire que les nœuds ... nouent des liens.
  • et surtout on voit les réseaux comme des intrastructures statiques alors que si l'on considère les données ils sont essentiellement dynamiques : des transactions actives entre des noeuds intelligents.


Dans l'architecture d'internet par exemple 
l'idée du plan d'adressage est de donner un numéro aux "nodes", les lieux où sont les processeurs que par erreur (en fait par prototypage demeuré [c'est pourquoi l'architecture de l'IETF est une architecture de demeurés soumis à la stratégie du "statUS-quo"]) on a confusé la localisation (le n° du lieu) et l'identification du processeur.


L'idée que je propose, ici, est d'identifier le lien. Et il y en a des liens à nomenclaturer :

  • la syllodonnée entre une donnée et une autre.
  • une transaction qui n'est qu'un lien transitoire qui laisse une trace (que l'on appelle souvent "la douloureuse") .* etc.


Alors on va faire un peu de sémantique de pacotille (c'est souvent celle qui marche)


Nous nous disons des liens, eux ils disent des links, mais c'est tout des trucs pour échanger. Nous allons les appeler des "Linx"

  • des liens/links inter-numérotés/inter-numbered (ils vont d'une frange à une autre).
  • pour eXchanger :


Mais à quoi cela va-t-il servir si cela ne sert à rien ?


Au fait, ça, c'est vraiment une bonne question !

Vous-savez quoi ? On va en ouvrir le registre à tous (an open registry) :
et cela va faire "LINXOR".
un beau mot ! entre linux et liquor !

Cela ne vous dit rien une numérotation séquentielle de liens, de transactions, d'échanges, etc. ?

Bein, oui : une confrérie de block-chains en temps multi-serveur universel ...


Maintenant, si cela intéresse quelqu'un pour :

  • enregistrer les mails
  • numéroter les transactions bancaires
  • cartographier les réseaux
  • chronologer les contacts
  • ontologier des idées
  • etc, etc,

on va tenter de créer un blik : http://linxor.tf (une technologie cyberfrançaise pour voir si cela donnerait quelque chose en XLIBRE.


PS. Alors que cette CPC me courait dans la tête, je suis tombé en cherchant comment atteindre mes données bancaires sur :

L'idée de ce dernier n'est pas la mienne, mais qui sait si vous lui trouviez un petit bot qui trainait pas là ?