CPC 023

De C'est pas con !
Aller à : navigation, rechercher


CPC 023 - Aide juridique à la personne (AJAP)




Dans la société actuelle, la protection des personnes âgées est assurée à deux niveaux, ceux :

  • du mandataire de protection future.
  • du Juge des Tutelles.


L'expérience montre qu'avant une protection juridiquement déléguée ou ordonnée, il y a la nécessité d'une aide de protection juridique adaptée. La personne a simplement besoin d'un "juriste de famille" qui va la suivre. Il s'agit ici d'ergonomie juridique dans un contexte où la personne agée est confrontée à une vie citoyenne, locale, économique, informatique, etc. dont elle peut avoir :

  • moins la capacité pratique sans que sa capacité juridique ne soit altérée, parfois tout au contraire, en raison de son expérience et de ses connaissances.
  • une moindre connaissance passagère en raison de son entrée dans le contexte professionnel nouveau de la platine économie.


Il est donc proposé que soit étudié une extension de l'aide à la personne qui soit "l'aide juridique à la personne" sous la forme d'un auxillariat de vie juridique. Celui-ci viendrait en complément :

  • du notaire.
  • de l'assistante sociale.
  • de l'avocat.

Il pourrait par exemple être assumé par des junior entreprises de facultés de Droit, d'Ecole de Notariat, de jeunes avocats, avant sans doute d'aider à développer une branche spécialisée du Droit et de la Conciliation, face aux problèmes de voisinage et de petite escroquerie dûs aux bavures du développement commercial de la silver economy




REPONSE(S) :

Secteur public 

http://

Société civile 
A la suite de cette suggestion : le projet AJAP de Webs de France.
Secteur industriel 
Organisations internationales